Cet article est également disponible en : Anglais, Allemand, Espagnol

IAM : 3 lettres qui amélioreront considérablement la cybersécurité de votre entreprise

Cet article est également disponible en : Anglais, Allemand, Espagnol
En-tête blog IAM : 3 lettres qui amélioreront considérablement la cybersécurité de votre entreprise

Mettez au jour les vulnérabilités de votre entreprise en matière de cybersécurité et bien plus encore grâce à cet outil automatisé.

En tant qu’administrateur informatique, vous avez probablement été témoin de bouleversements dans le fonctionnement des entreprises. Ces dernières années, les employés ont abandonné en masse les tours de bureaux et se sont réfugiés chez eux pour travailler à distance, troquant les trajets quotidiens contre quelques pas pour rejoindre leur fauteuil et les tasses Starbucks contre leur machine à expresso. Mais ce ne sont pas les seuls changements apportés à notre mode de vie ces derniers temps. Les entreprises sont confrontées à un défi majeur : la gestion de la cybersécurité.

Ce défi est encore plus marqué depuis le passage au télétravail : le WiFi non sécurisé et les nombreux appareils personnels, comme les tablettes et les ordinateurs portables que les employés utilisent pour accéder aux données de l’entreprise, augmentent encore davantage le risque de failles. Alors que les entreprises rencontrent des difficultés pour sécuriser ces appareils, les pirates y voient une opportunité.

Ces failles de cybersécurité ne sont toutefois pas uniquement imputables au télétravail. Le stockage dans le cloud et les politiques BYOD (bring your own device, apportez votre propre appareil) offrent depuis déjà longtemps aux pirates des occasions de lancer des cyberattaques. En outre, des réglementations telles que le Règlement général sur la protection des données (RGPD) de l’UE et la Loi californienne sur la protection de la vie privée des consommateurs (CCPR) imposent aux entreprises de se conformer à une législation stricte.

Mais la situation n’est pas si désespérée : IAM (gestion des identités et des accès) est un outil automatisé qui analyse minutieusement les connexions réseau et l’activité des utilisateurs de votre entreprise afin d’identifier les risques et de pallier les failles de cybersécurité. Une solution IAM efficace peut 1) protéger les entreprises contre les piratages et les failles coûteuses et 2) permettre aux administrateurs informatiques d’économiser des centaines d’heures de travail chaque année, leur libérant ainsi du temps pour se consacrer à des tâches plus complexes.

On prévoit que le volume du marché mondial de l’IAM en 2027 sera de 25,6 milliards de dollars, un taux de croissance annuel moyen de 13,7 % par rapport à 2022.

Plus de problèmes, plus d’argent : les cyberattaques se multiplient, et leur coût est colossal

Plus que jamais, les cybercriminels sont capables de contourner les pare-feu des entreprises et de lancer des attaques de malwares. Et ces cyberattaques ont un coût. Les coûts médians des incidents et des failles pour les petites et moyennes entreprises en 2020 étaient les suivants :

  • 7 000 $ pour 1 à 9 employés
  • 17 000 $ pour 10 à 49 employés
  • 50 000 $ pour 50 à 249 employés
  • 133 000 $ pour 250 à 999 employés

Le manque de ressources, notamment en termes de budget et de personnel, est l’un des principaux facteurs qui contribuent à ces types de failles et une autre raison pour laquelle les petites et moyennes entreprises sont les plus durement touchées. Si elles ne sont pas en mesure de gérer la cybersécurité interne et de détecter les activités suspectes sur le réseau, les entreprises s’exposent à un risque plus élevé de cyberattaques.

Qu’est-ce que l’IAM et que peut-elle apporter aux entreprises ?

L’IAM est un système automatisé, connecté au cloud, qui peut aider les entreprises à gérer l’activité des utilisateurs, à identifier et à signaler les failles en matière de cybersécurité, et à mettre en œuvre automatiquement les modifications, allégeant ainsi la charge de travail qui pèse sur les administrateurs. En voici un bref aperçu. L’IAM peut :

  • Gérer les rôles des utilisateurs de manière centralisée
  • Assurer le suivi et générer des rapports sur l’activité des utilisateurs
  • Appliquer les politiques et respecter la conformité en matière de cybersécurité
  • Surveiller en permanence les systèmes connectés afin de détecter les comportements suspects qui peuvent témoigner de risques en matière de cybersécurité et identifier les incidents en cours
  • Rationaliser et résoudre les failles de cybersécurité qui peuvent résulter de situations courantes, comme la promotion d’un employé qui nécessite un nouvel ensemble de droits d’accès

Un acronyme de trois lettres et une solution en quatre étapes

Une vue d’ensemble en temps réel des connexions réseau et de l’activité des utilisateurs est essentielle pour que les entreprises puissent gérer leur cybersécurité interne. Cet aperçu est exactement ce qu’offre l’IAM en s’appuyant sur quatre domaines : l’authentification, l’autorisation, la gestion des utilisateurs et un annuaire centralisé d’utilisateurs.

  1. Authentification : l’employé fournit des informations d’identification afin de pouvoir accéder à une application ou à une ressource particulière et, une fois authentifié, le système ouvre une session. La plupart des outils d’authentification comprennent un service de mot de passe qui gère de manière centralisée la session utilisateur et fournit un SSO permettant un accès automatisé à d’autres applications ou ressources métier.
  2. Autorisation : elle permet de déterminer si un utilisateur a la permission d’accéder à une ressource particulière. Le système croise les demandes d’accès aux ressources avec les politiques d’autorisation enregistrées dans le référentiel de l’IAM. L’autorisation met également en œuvre le contrôle d’accès basé sur les rôles et peut fournir des contrôles d’accès complexes basés sur des données, telles que les affectations de l’utilisateur, les actions entreprises et les ressources demandées.
  3. Gestion des utilisateurs : cela englobe la gestion des utilisateurs, la gestion des mots de passe, la gestion des rôles et des groupes, ainsi que les autorisations d’accès pour les utilisateurs et les groupes. Ce domaine assure la gestion du cycle de vie des utilisateurs tout au long de la durée de vie d’un compte et peut déléguer les tâches de gestion des utilisateurs à des équipes ou à des services afin de répartir les charges de travail.
  4. Annuaire centralisé d’utilisateurs : l’annuaire enregistre et transmet les informations d’identité aux autres services et vérifie les données d’identification soumises par les clients. Il offre également une vue globale ou logique des identités d’une entreprise. Les services d’annuaire, qu’il s’agisse de méta-annuaire ou d’annuaire virtuel, peuvent être utilisés pour gérer des données d’identité disparates provenant de différents annuaires d’utilisateurs. Un méta-annuaire fusionne généralement des données provenant de différentes sources d’identité en un méta-ensemble. Un annuaire virtuel offre également une vue Lightweight Directory Access Protocol (LDAP) unifiée des informations d’identité rassemblées.

Découvrez comment faire en sorte que les employés concernés puissent accéder aux ressources appropriées, au moment opportun et pour les bonnes raisons. Lisez notre dernier livre blanc, Les bases de la gestion des identités et des accès.

    Dashlane

    L'application Dashlane simplifie chaque aspect de votre vie numérique. Elle vous permet de générer des mots de passe forts et aléatoires pour chacun de vos comptes et de saisir automatiquement vos identifiants, données personnelles et informations de paiement en toute sécurité. Dashlane peut être utilisée sur tous vos appareils et est compatible avec les principaux systèmes d'exploitation pour vous offrir une navigation plus simple, plus rapide et plus sécurisée.

    En savoir plus