Cet article est également disponible en : Anglais

Des experts en marketing nous disent tout sur la confidentialité des données chez Dashlane

Cet article est également disponible en : Anglais
Third-party cookirs

Le mois dernier, nous avons rédigé un article sur ce que le monde de la technologie appelle désormais « la fin du cookie tiers » et la nouvelle solution de Google, le Federated Learning of Cohorts ou « FLoC ». Cette technologie recueille les données utilisateur au sein du navigateur, plutôt que sur les serveurs de Google, ce qui pourrait régler les questions de confidentialité – du moins, c’est ce que l’on espère.

Restent deux questions majeures : les alternatives aux cookies tiers signifient-elles plus de confidentialité pour les utilisateurs ? Et qu’est-ce que cela implique pour les équipes marketing qui se basent sur les données tierces ?

Nous avons discuté avec trois experts en marketing de Dashlane. Au programme : ils dévoilent des solutions alternatives aux cookies tiers pour les annonceurs, nous disent tout sur l’approche de Dashlane en matière de sécurité des données, et révèlent leur opinion personnelle concernant les publicités.

Quelles solutions les annonceurs pourront-ils utiliser après la fin des cookies tiers ?

Ebony Hester, directrice de la génération de la demande : Nous avons pris position par rapport à la « fin des cookies tiers » et nous incitons aujourd’hui les marques à se concentrer sur les données qu’elles recueillent elles-mêmes. La solution pour l’avenir, c’est de se concentrer sur les plateformes de données clients, qui peuvent récupérer toutes les informations que vous possédez, quelle que soit la plateforme qui les héberge, pour les regrouper et les faire correspondre. Il s’agit d’extraire toutes les données de vos rapports POV, de vos fournisseurs d’e-mailing – toutes les plateformes que vous utilisez pour communiquer avec vos clients – puis de les fusionner et de créer différents segments d’audience à partir de là. L’avantage principal reste l’économie au niveau des coûts. Par exemple, si on se rend compte que Jean n’ouvre aucun de nos e-mails mais adore Facebook, alors nous ne communiquerons avec lui que sur Facebook. Vous prenez les données que vous avez vous-même recueillies, vous avez donc toutes les PII (informations personnelles identifiables) de base.

Dashlane stocke-t-il des informations sur ses clients qui peuvent être utilisées à des fins marketing ?

Betty Moyer, responsable marketing senior : [Notre base de données chez] Dashlane contient ce qu’on appelle « The Wall » (le mur). Quand quelqu’un crée un compte avec Dashlane, nous ne recueillons pas d’informations sur le canal marketing d’où provient cette personne. Du point de vue de la publicité, nous ne relions pas un nouveau compte à une adresse e-mail ou à un nom que nous aurions recueilli. Il s’agit d’une base de données séparée et nous ne relions jamais les deux, ce qui est plutôt embêtant du point de vue du marketing, mais plutôt sympa pour nos utilisateurs.

Gavrin Brown, directeur marketing de la performance : C’est totalement vrai. Parce que Dashlane est avant tout une société de sécurité, les équipes marketing ne peuvent pas accéder aux informations par utilisateur, contrairement à beaucoup d’autres entreprises. Nous avons créé des modèles de ressemblance basés sur les recherches, les publicités payantes sur les réseaux sociaux et les publicités ciblées, mais ceux-ci ne sont jamais basés sur de véritables données utilisateur. En effet, Dashlane a toujours séparé les activités marketing de la technologie et des données. Je ne peux pas vous dire quel utilisateur utilise le produit réellement ni même qui est passé au forfait Premium. Tout ce que nous pouvons voir, c’est la structure UTM [des codes qui suivent le trafic Web en fonction des URL] qui rassemble les utilisateurs en un même groupe. On peut ainsi savoir quel pourcentage d’utilisateurs se sert réellement du produit et quel pourcentage est passé au forfait Premium, et nous utilisons ces données pour optimiser nos activités par la suite. C’est plutôt bien pour une société de sécurité, car le service marketing ne devrait jamais avoir accès à toutes ces informations.

La confidentialité des données chez Dashlane

Voici quelques faits concernant l’utilisation des données chez Dashlane :

  • Nous ne vendons pas vos données personnelles, et ce sera toujours comme ça.
  • Aucune décision automatique n’est prise et aucun profilage n’est effectué à partir de vos données personnelles.
  • Nous ne connaissons pas votre mot de passe Maître et ne pouvons pas le connaître. C’est pourquoi nous ne savons pas quelles données vous stockez dans Dashlane et n’avons aucun moyen de le savoir. Cela signifie que même si Dashlane était piraté, vos données resteraient chiffrées.
  • Vous pouvez modifier vos données personnelles et vos préférences de confidentialité et de données, dans les sections Compte ou Paramètres des applications Dashlane.

Pour plus d’informations, consultez notre politique de confidentialité, notamment les résumés sommaires qui vous aideront à mieux comprendre tout le jargon juridique.

Les utilisateurs devraient-ils se méfier de la décision de Google d’abandonner les cookies tiers ? Cette décision est-elle réellement dans l’intérêt des utilisateurs ?

Gavrin Brown : Vous voulez dire : est-ce un outil de communication plutôt qu’une décision axée sur les utilisateurs ? Absolument. Cela va forcer les gens à dépenser plus au sein de leur écosystème. Google recueillera toujours des informations sur les utilisateurs et les services marketing se baseront toujours sur Google pour avoir accès à ces informations. Personne n’ira boycotter Google à cause de ça.

Betty Moyer : Firefox et Mozilla bloquent les cookies depuis 2013. Google arrive un peu tard.

Ebony Hester : Cela pourrait aussi inciter les gens à utiliser DuckDuckGo [par opposition à d’autres navigateurs populaires comme Chrome]. Je peux acheter de la publicité sur DuckDuckGo pour cibler quelqu’un qui a rempli un formulaire sur un site à l’aide du navigateur. Nous oublions souvent que nous transmettons nos informations personnelles très facilement. Vous donnez votre adresse e-mail ou vous vous connectez à un Wi-Fi gratuit dans un hôtel. Vos informations sont disponibles publiquement et peuvent servir à vous cibler plus tard.

L’abandon des cookies tiers affectera-t-il les petites entreprises et celles qui font de la publicité en ligne ? Gagneront-elles au change ?

Ebony Hester : Dès que nous avons une adresse e-mail et les informations que les clients nous ont fournies de leur plein gré, nous pouvons les rediriger vers le site Web où nous leur proposerons des offres et communiquerons avec eux. Je ne pense pas que cela ait un grand impact sur les petites entreprises, en particulier en B2B.

Que pensez-vous des publicités à titre personnel en tant que consommateur ?

Gavrin Brown : À chaque fois que je suis sur Twitter, je clique sur « Cela ne m’intéresse pas » sur chaque publicité que je vois. Je ne veux tout simplement voir aucune publicité, et j’ai probablement bloqué des milliers d’annonceurs sur Twitter parce que leur offre ne me correspondait pas. Je cherche et trouve le contenu que je veux, ne me dites pas ce qui est censé m’intéresser.

Betty Moyer : J’adore voir toutes les publicités et m’en inspire pour modifier les nôtres. J’en suis aussi clairement détachée aujourd’hui. Je peux aussi bien les survoler rapidement que choisir de me pencher dessus.

Ebony Hester : Pour moi, c’est un peu le contraire. J’adore les publicités bien faites. J’aime faire marcher l’économie et j’adore dépenser, je prends beaucoup de plaisir à faire du shopping. Il existe une solution appelée Pricing Assistant, qui permet à un site de faire fluctuer ses prix selon les articles que vous consultez. [C’est la seule fois où] je me dis « Efface tes cookies ! Efface tes cookies ! »

Pour en savoir plus sur les cookies tiers, lisez notre article explicatif sur la nouvelle politique de cookies de Google.

    Rachael Roth

    Rachael Roth is a content creator with over a decade of experience in print and digital media. She is a longtime contributing writer for Dashlane's blog and is the Assistant Editor and Copywriter for NYC & Company, New York City’s CVB and marketing organization.

    En savoir plus