Cet article est également disponible en : Anglais, Allemand, Espagnol

Comment effectuer votre propre audit interne de sécurité 

Cet article est également disponible en : Anglais, Allemand, Espagnol

""

La réalisation d’un audit de sécurité est une étape importante pour protéger votre entreprise contre les failles de données et d’autres menaces de cybersécurité.  Dans cet article, nous décomposons les cinq étapes pour commencer à haut niveau.

Pour plus d’aide à la réalisation de votre propre audit, consultez notre mini-guide qui explique pourquoi vous devriez effectuer un audit de sécurité interne et qui vous guide précisément et en détail afin d’en réaliser un pour votre entreprise. 

Voulez-vous en savoir plus sur l’utilisation du gestionnaire de mots de passe Dashlane pour entreprise ?

Découvrez nos forfaits Dashlane pour les entreprises ou commencez avec un essai gratuit pour les entreprises.

1. Évaluez vos actifs 

En tant qu’auditeur, votre première tâche consiste à définir la portée de votre audit en dressant une liste de tous vos actifs. Voici quelques exemples d’actifs :  

  • Ordinateur et équipement informatique 
  • Données sensibles de l’entreprise et des clients 
  • Documentation interne importante 

Il est peu probable que vous puissiez vérifier tous vos actifs, donc la dernière partie de cette étape consiste à déterminer quels actifs seront soumis à l’audit, et quels actifs ne le seront pas.  

2. Identifiez les menaces 

Ensuite, examinez les actifs que vous envisagez de soumettre à l’audit, et faites la liste des menaces potentielles à côté de chacun.  

Qu’est-ce qui représente une menace ? Toute activité, opportunité, comportement ou élément qui peut coûter beaucoup d’argent à votre entreprise. 

3. Évaluez la sécurité actuelle 

C’est le moment de regarder la réalité en face. Maintenant que vous avez la liste des menaces, vous devez évaluer sincèrement la capacité de votre entreprise à se défendre contre elles. Il est essentiel d’évaluer vos performances et la performance de votre service dans son ensemble, de la façon la plus objective possible.  

Par exemple, votre équipe est peut-être particulièrement douée pour surveiller votre réseau et détecter les menaces, mais cela fait un certain temps que vous n’avez pas organisé de formation pour vos employés. Vous devrez examiner comment élaborer une solide culture de la sécurité parmi tous vos employés, pas seulement dans le service informatique.

4. Attribuer des scores de risque 

La hiérarchisation des menaces que vous avez identifiées dans cet audit est l’une des étapes les plus importantes, alors comment vous y prendre ? En attribuant des scores de risque et en classant les menaces en conséquence.  

Voici une formule simple pour déterminer le risque à partir de trois facteurs principaux : les dommages potentiels liés à un événement, la probabilité de cet événement et la capacité actuelle à faire face à cet événement (déterminée à la troisième étape). La moyenne de ces trois facteurs vous donnera un score de risque.  

Voici d’autres facteurs à prendre en compte : 

  • Les tendances actuelles de la cybersécurité : Quelle est actuellement la méthode préféré des pirates informatiques ? Quelles menaces sont de plus en plus populaires et lesquelles deviennent plus rares ? Découvrez les prévisions et les observations sur la cybersécurité de la part d’un pirate éthique en personne.  
  • Les tendances du secteur : Quelles sont les types de failles les plus répandues dans votre secteur ?  
  • Réglementation et conformité : Êtes-vous une entreprise publique ou privée ? Quels types données traitez-vous ? Est-ce que votre organisation enregistrer et/ou transmet des informations financières ou des données personnelles sensibles ? Qui peut accéder à quels systèmes ? Les réponses à ces questions vont impacter le score de risque que vous attribuez à certaines menaces et la valeur que vous placez sur des actifs particuliers.

Vous souhaitez rester à jour ? Obtenez une couverture rapide des dernières failles de données et découvrez comment réagir aujourd’hui.  

5. Créez votre forfait  

La cinquième et dernière étape de votre audit interne de sécurité ? Pour chaque menace figurant sur votre liste hiérarchique, déterminez quelle action entreprendre. Éliminez la menace où vous le pouvez, et atténuez et minimisez la partout ailleurs. Vous pouvez considérer cela comme une liste de choses à faire pour les semaines et les mois à venir.  

Prêt à commencer un audit de sécurité ?  

Pensez à télécharger un exemplaire de notre mini-guide d’audit de sécurité pour vous aider à réaliser votre premier audit. Vos résultats peuvent servir de référence pour les futurs audits, afin de mesurer vos améliorations (ou les domaines qui nécessitent des améliorations) au fil du temps. La création d’une atmosphère de sécurité et de sensibilisation commence par vous. Et la réalisation d’un audit de sécurité est une première étape essentielle. 

Prêt à lancer l’amélioration de votre sécurité avec un gestionnaire de mots de passe ? Lisez Gestionnaire de mots de passe et cybersécurité : le guide pratique pour apprendre à prévoir les risques et à prendre des mesures plus proactives.