Cet article est également disponible en : Anglais, Espagnol

5 conseils sur la sécurité en ligne pour la rentrée des classes

Cet article est également disponible en : Anglais, Espagnol
5OnlineSafetyTips for Kids as the New School Year Starts

Beaucoup d’enfants sont déjà doués avec les technologies, mais en matière de sécurité Internet, leurs connaissances sont plus limitées.

Comme les adultes, les enfants n’ont pas vraiment le choix, Internet fait intégralement partie de leur vie : ils utilisent des ordinateurs portables et des plateformes en ligne pour leurs devoirs et les cours virtuels. Ils utilisent les réseaux sociaux pour garder le contact avec leurs amis et leur famille. Nombre d’entre eux sont déjà très doués avec tout ce qui concerne la technologie. D’après le Pew Research Center, dès 5 ans, certains enfants sont déjà capables d’utiliser des appareils intelligents.

Les parents d’aujourd’hui se souviennent peut-être de leurs propres réactions lorsqu’ils ont eu Internet pour la première fois et leur manière de l’utiliser aujourd’hui : un outil omniprésent dans nos vies. Alors que les jeunes élèves s’apprêtent à accéder à des interfaces numériques, les parents peuvent leur rappeler certaines consignes pour une navigation sans problème. Voici cinq conseils qui pourraient leur être utiles :

1. Ne pas laisser de trace : historique de recherche et activités en ligne

Les enfants qui ont déjà été en classe verte se souviendront peut-être qu’on doit laisser les lieux aussi propres et intacts qu’on les a trouvés, en veillant à ne rien laisser derrière soi. On pourrait en dire de même des activités sur Internet, comme les recherches sur Google. Il convient de rappeler aux jeunes élèves que l’historique de recherche est conservé sur les téléphones et les ordinateurs et que s’ils sont connectés via une adresse e-mail, celui-ci pourra être relié jusqu’à eux.

Non pas qu’il faille les encourager à dissimuler leurs traces ou à avoir honte des questions qu’ils posent sur Google. Au lieu de cela, expliquez-leur que si les moteurs de recherche sont un excellent outil, les activités sur Internet comme les recherches et les pages Web qu’ils visitent ne sont pas anonymes et ne disparaissent pas une fois l’ordinateur éteint. C’est particulièrement important, surtout lorsqu’ils utilisent les ordinateurs de leur établissement.

2. Ne pas partager de mot de passe, même avec ses meilleurs amis

Même s’ils n’ont pas de compte ou de carte bancaire, les enfants ont tout de même des informations privées. Lorsqu’ils créent un nouveau compte, que ce soit pour un usage scolaire ou personnel, ils seront invités à choisir des identifiants. La messagerie électronique, Google Classroom, Zoom, Buncee, Class Dojo et de nombreuses autres applications nécessitent des mots de passe pour protéger les devoirs et les informations personnelles des élèves. Il est important d’insister auprès des enfants sur l’importance d’un mot de passe robuste et sa capacité à protéger leurs données.

Évidemment, cela s’applique également aux mots de passe qui protègent les appareils tels que les smartphones et les ordinateurs portables, ainsi que tous leurs comptes de réseaux sociaux. Pour les aider à gérer leurs mots de passe, ajoutez un gestionnaire de mots de passe familial à votre forfait Dashlane. Vous n’aurez pas accès à leurs mots de passe (sauf s’ils le souhaitent), mais vous pourrez vous assurer que leurs mots de passe sont forts et que leurs identifiants sont sécurisés.

Comme mentionné ci-dessus, nous conseillons fortement aux élèves de ne pas enregistrer d’informations personnelles sur des ordinateurs publics, comme ceux qu’ils utilisent à l’école. Rappelez-leur de se déconnecter de tout compte sur ces machines et de ne pas stocker les informations de connexion sur des appareils partagés.

3. Ne pas croire tout ce qu’on lit

Les campagnes de désinformation sont le fléau des plateformes de réseaux sociaux et de ce qui se dit en ligne. Beaucoup d’adultes tombent dans le piège de ces campagnes, souvent administrées par des États-nations et menées via de l’IA ou des tiers sur Twitter et Facebook. Mais ce n’est pas par manque de vigilance ces stratégies utilisées par des personnalités politiques sont de plus en plus avancées et endémiques. Les jeunes élèves font leurs premiers pas dans le monde du discours numérique à une période chargée de dangers. Alors que les publications et les annonces se battent pour capter leur attention, rappelez-leur les outils à leur disposition :

  • Vérifier les sources et les lire attentivement. Les sites de propagande gagnent en popularité pour une raison : ils ont l’air vrais, et renvoient vers des sources reconnues pour étayer leurs affirmations. Pourtant, lorsque les lecteurs cliquent sur les liens vers ces sources, ils découvrent parfois qu’elles contredisent le récit présenté. Si une affirmation semble suspecte, même sur un site crédible, encouragez les élèves à faire l’effort de vérifier l’information.
  • Connaître les sources fiables. Pour les jeunes élèves, HuffPost Teen, Upfront du New York Times et de Scholastic, et TIME for Kids sont des sources d’information fiables. Demandez-leur de revérifier les URL pour s’assurer qu’ils sont sur les bonnes pages. Cela leur sera utile lors des recherches pour des projets scolaires.

4. Ne pas suivre toutes les tendances

1Les tendances sur les réseaux sociaux peuvent aller de l’inoffensif au dangereux. TikTok a fait les gros titres pour certains « défis » qui apparaissent comme des suggestions de vidéos pour de nombreux utilisateurs, notamment les enfants. Dernièrement, ces défis incitaient par exemple à charger un pistolet factice avec des billes, ce qui a entraîné l’arrestation de deux adolescents. Un autre défi « Jusqu’où réussirez-vous à creuser ? » a poussé un service de police en Floride à émettre cet avertissement sur les risques que pose un trou géant dans le sable pour les personnes qui vont à la plage et pour la faune. Discuter avec vos enfants des contenus qu’ils regardent et de leur façon de les interpréter peut permettre d’éviter qu’ils prennent part à ces défis, malgré ce que font leurs camarades. (Pour d’autres informations sur TikTok et son impact sur les enfants, lisez l’article de Dashlane ici).

5. Être attentif aux liens malveillants et aux arnaques

Certains acteurs malveillants ciblent les enfants par des tentatives de phishing. Rappelez à vos enfants de ne pas cliquer sur des liens dans des e-mails provenant d’expéditeurs inconnus ou sur des SMS provenant de numéros de téléphone inconnus. Si les numéros ou les adresses semblent familiers, vérifiez-les soigneusement pour vous assurer qu’ils ne comportent pas un caractère modifié qui les fait passer pour des numéros ou adresses authentiques.

Une bonne règle de base à retenir est que généralement, un contact ou une vraie entreprise n’enverra pas de lien par SMS ou par e-mail, ni ne demandera d’informations personnelles telles qu’un numéro de sécurité sociale. VeryWell fournit cette liste de phrases synonymes d’alertes pour les parents et leurs enfants, auxquelles il faut être attentif dans les e-mails.

Besoin d’autres conseils pour aider les enfants à développer de bonnes habitudes sur Internet ? Consultez nos recommandations ici et découvrez le forfait de gestionnaire de mots de passe Dashlane Family pour aider vos enfants à gérer leurs comptes et leurs identifiants.

    Rachael Roth

    Rachael Roth is a content creator with over a decade of experience in print and digital media. She is a longtime contributing writer for Dashlane's blog and is an Editor and Copywriter for NYC & Company, New York City’s CVB and marketing organization.

    En savoir plus